Le Tantra

Stage couple

Reconnaissance scientifique

La science reconnaît enfin aujourd’hui que nous sommes constitués de particules d’énergie; celles-ci portent une mémoire des événements et des émotions provoquées par des situations de notre vécu ou de celui de nos ancêtres. Parallèlement à la démarche scientifique, le tantra reconnaît l’impact de ces héritages.

Les empreintes mémorisées dans nos cellules sont hélas, souvent celles de traumas hérités de cette incarnation ou trans-générationnels. Mais peu d’entre nous ont  le courage de mettre en lumière ces blessures initiales et de les accueillir avec bienveillance; celles-ci continuent donc à œuvrer sournoisement ; ainsi nous provoquons, en toute inconscience, des épreuves récurrentes; de même, dans nos rencontres, nous jugeons l’autre comme l’agresseur ou le coupable de notre malaise; la relation est ainsi vouée à l’échec… 

Le choix de cette voie tantrique va nous permettre de sortir de l’impasse.

La proposition du Tantra

 Notre démarche habituelle est souvent basée sur le déni de nos ombres, l’interdit et la dualité ; Le Tantra propose de remplacer d’abord ces valeurs, source de séparation, de culpabilité par la conscience, l’accueil, l’amour de soi ; et d’élargir ensuite, progressivement par notre lien à l’Univers et à notre infinité. C’est donc en premier lieu, une invitation à se remettre en cause personnellement, au lieu de vivre en tant que victime de l’autre; cet accueil guérissant de soi nous guide peu à peu vers le sacré: le retour à Soi préconisé par le tantra nous aide d’abord à aimer cette vie qui palpite puissamment en nous; il nous amène ensuite à reconnaître cette vibration intérieure comme l’ écho de la pulsation infinie de l’univers.

Une démarche tantrique engagée permet donc l’accueil, la réparation de Soi, la reconnaissance de notre potentiel sacré; de même, elle aboutit à la véritable rencontre de l’Autre dans sa dimension humaine et dans sa divinité; en d’autres termes, elle permet une  présence méditative à la Vie, à l’incarnation dans ses dimensions matérielle et spirituelle ; en conséquence, créativité, sensualité, sexualité et spiritualité peuvent alors fleurir ensemble dans cet abandon à l’élan vital spontané; pour résumer, dans l’expansion de conscience et la reliance au grand Tout qui s’ensuivent, nous pouvons en conséquence, méditer comme on fait l’amour et faire l’amour comme on médite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *